Des avancées...

Des avancées...

Et en 1996, sous pseudonyme féminin, je recevrai le deuxième prix des Octaviennes, sous la présidence de Geneviève Pastre, pour "son art du haïku aux prolongements immenses."

Prix qui me sera enlevé dès que je déclinerai mon identité de Liane.

extrait d'une autre lettre d'un amant de l'époque ;

"Mon ensorcelante Liane

Je ne sais ce qui est meilleur, te lécher les pieds, ou bien goûter ton entre cuisse. Les deux sont pareillement divins. As-tu une vidéo de toi mais vraiment nue jusqu'à ton petit bouton de rose, un vrai bijou. Laisse-moi rêver!

Veux-tu aussi m'envoyer une photo de ta locataire, celle qui empêche que tu sois toute à moi. Une homosexuelle femme doit être vraiment sublime, en tous cas, c'est une photographe formidable, car tu l'inspires, il est difficile d'être plus belle. J'insiste pour tu  m'envoies une photo de toi entièrement nue avec ton bijou au garde à vous si tu peux ? 

Je t'embrasse très fort sur ta jolie bouche qui a dû connaître nombre de bijoux.

                                                                     G de T"

Lettre que j'ai encore, marquée de mes lèvres rougies.


La vie s'accélère néanmoins. Je sais que je ne peux plus être que Liane. Et Liane, une putain. J'aime être ainsi, je traîne dans le Marais, je racole. Je me laisse emmener en boîte où je suce qui veut, où je suis à qui veut. Il y a Alex qui m'initie à la cravache dans son petit studio de Nanterre. A la cravache et au bondage. Qui aurait été mon maître s'il n'avait été autant mythomane. Alex que je verrai longtemps, de loin en loin, qui était un amant attentionné.

Annonces travesti , chat travesti , travestichat , rencontre travesti, annonces trav, plan sexe trav, tchat travesti, tchat trav, chat trav, chat travestie, plan cul travesti